Non, l’agilité n’est pas que l’affaire d’une DSI

70 % des entreprises ayant opéré une transformation agile au sein de leur DSI ont observé une amélioration de leur Time-To-Market*. Dans le même temps, 89 % considèrent que l’adoption d’une organisation agile seulement par une  DSI  reste insuffisant et devrait concerner les autres services *.

Et pour cause ! Bien qu’il soit aujourd’hui accepté que l’agilité repose notamment sur la confiance et le travail en équipe, la collaboration inter-services n’en reste pas moins une nécessité, et ce dès les premières idées d’un produit, d’autant qu’il est indispensable que ce produit réponde pleinement aux besoins des consommateurs lors de sa mise en marché.

Or, pour des organisations en silo ou structures pyramidales, ce type de fonctionnement demande une dynamique rencontrant de nombreux freins, car souvent en opposition avec une culture du management vertical.

Pour être pleinement opérationnelle, cette transformation doit être envisagée de manière globale, impliquant prioritairement les dirigeants et responsables en les engageant par leur exemplarité dans l’identification, la mise en œuvre et la diffusion de nouvelles pratiques responsabilisantes, collaboratives auprès de et avec leurs équipes, ainsi que d’amélioration conjointe et continue. Elle doit être le fruit d’une réflexion et d’une projection dont les impacts opérationnels devront être appréciés pour en faciliter le succès.

Dans les faits, entreprendre une telle transformation, c’est-à-dire trouver ses propres ressorts d’agilité, est un changement délicat à mener qui s’inscrit dans la durée et qui doit être accompagné car il touche avant tout au mindset de tous les acteurs de l’organisation en question.
D’où l’importance des softs skills dans la démarche, sachant que contrairement aux idées reçues, les méthodes et techniques relatives à un framework cible ne sont que des moyens, accélérateurs d’efficacité et productivité, et ce seulement dans la mesure où leur pleine adoption par les acteurs de l’entreprise est réussie.
Et oui, 80 % des organisations interrogées plébiscitent des formations concrètes avec des ateliers de travail et du team building*…
Et vous ?

Pour en savoir plus sur l’accompagnement des organisations vers leur agilité et/ou découvrir des cas clients, contactez-nous.

* Données issues de l’étude https://scrum-league.org/Etude-Agilite-2019.pdf

 

Valérie FACCA GRAZIANI – Directrice des opérations d’Adventium Technologies
Révélatrice d’agilité dans les organisations, convaincue du pouvoir des soft skills.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *